Valoriser l’urine sous vos arbres

Un engrais écologique gratuit.

Suite aux essais réussis avec l’urine fertilisante au jardin, nous avons poursuivi les tests avec des sapins, des pins et des thuyas. La sylviculture peut profiter de cet engrais gratuit pour améliorer la santé et la croissance des arbres ces poumons de la planète.

En automne et en hiver, il est inutile de verser de l’urine au jardin.  Mais nous continuons d’uriner cinq fois par jours et une solution s’imposait pour valoriser cette urine sans devoir la stocker pour le jardin ou la perdre au WC.

Par contre, l’automne c’est le moment d’appliquer la fertilisation dormante aux arbres.

#balancetonurine :-)

Les conifères continuent de pousser à l’automne et durant l’hiver. La pluie est abondante et il n’est pas nécessaire de diluer l’urine avant de l’appliquer.  C’est un débouché facile et préférable à perdre l’urine dans les égouts.

Appliquez l’urine sur le sol sans viser les parties vertes. Même les personnes les plus réticentes avec les maladies ou les pollutions admettront que les arbres peuvent valoriser leur urine sans risque sanitaire ( nous ne mangerons pas les sapins ).

Nos tests démontrent qu’aucune odeur n’apparait avec de l’urine fraiche étalée à dose modérée sur un sol contenant de l’humus. De faibles doses de 1 à 5 litres par m² par an sont efficaces pour augmenter le rendement agronomique.  Lire: « L’urine, de l’OR liquide au Jardin » de Renaud de Looze.

La méthode de collecte reste la même: il suffit d’uriner directement dans une bouteille ou dans un collecteur adapté plutôt que dans vos WC.  Vous dispersez ensuite l’urine dans l’humus avec votre bouteille.  Elle est dispersée immédiatement ou 3 fois par semaine car vous pouvez stocker quelques bouteilles.  Les bouteilles sont vidées en suivant une rotation journalière d’arbre en arbre ou le long des haies afin d’obtenir une distribution assez uniforme sans nécessité de perfection car l’urine fertilisante continuera de s’étaler dans le sol.

Avec de 5 à 10 gros arbres représentant une surface de plus de 100 m² de racines, vous pouvez valoriser et assainir toute votre urine (environ 500 litres par an).

Le réseau de racines des arbres est beaucoup plus important et profond que celui du potager.  Vos arbres sont capables de valoriser plus d’urine par m² que votre potager.

Dans la nature, une famille de chevreuils ou d’animaux vivrait sous les sapins en leur fournissant cet engrais.  La répartition naturelle des animaux est aléatoire. L’urine n’est jamais diluée par les animaux et elle arrive directement au sol.  Votre urine humaine est tout aussi bonne pour les plantes avec de l’azote, du phosphore, du potassium et les minéraux utiles.

Avec quelques notions agronomiques vous pouvez répartir votre urine fertilisante mieux que les animaux ( enfin, l’humanité dans le bon sens pour la biodiversité :-) .  En automne et hiver vous fertilisez les conifères, au printemps et l’été sous des feuillus et au jardin pour assurer une croissance optimale.

Le bénéfice est une meilleure santé et croissance des végétaux.  Ils sont plus beaux, plus verts, absorbent plus de CO2, produisent plus d’oxygène et plus de fruits délicieux.

L’assainissement de votre urine est gratuit, vous économisez environ 5 chasses d’eau potable de 8 à 10 L par jour soit environ 1.5 tonnes d’eau par mois.  En France nous payons l’eau potable environ 4 € / m3.

Votre économie d’eau vous rémunère d’environ 5 € par mois avec l’eau potable économisée.

Les milieux aquatiques sont protégés  (gratuitement !) des apports excessifs d’azote et de phosphore. Ils sont protégés aussi des concentration de micro-polluants ou des résidus de médicaments rarement traités par les stations d’épuration.

Les micro-polluants sont beaucoup mieux dégradés par le sol sous des arbres à faible dose.

Un sol oxygéné dégrade mieux les polluants ou pathogènes que le tout à l’égout car il y a 50 000 fois plus d’oxygène dans le sol que dans l’eau. Il y a aussi mille fois plus de bactéries aérobies capables de digérer des polluants ou de consommer des bactéries pathogènes anaérobies.  Votre fertilisation directe des arbres protège ainsi les milieux aquatiques d’une concentration néfaste de perturbateurs endocriniens ou de la diffusion aquatique des maladies par le tout-à-l’égout.

Cette technique d’assainissement par valorisation sylvicole est applicable facilement à la campagne avec l’adoption d’une dizaine d’arbres par personne. Même en ville, une partie de l’urine produite peut se valoriser directement dans les parcs et les espaces verts selon leur disponibilité.

Adopte 5 à 10 arbres :-)

A Paris, 100 000 chiens font pipis de manière aléatoires tous les jours sans que les hôpitaux ne soient bondés de victimes sanitaires. Au pire une trop grande concentration d’urine sur un sol stérile incapable de l’absorber génèrera des odeurs ammoniaquées. Ce n’est pas le cas dans l’humus sous un arbre.

Concernant la crainte de voir les plantes jaunir ou crever à cause de l’urine la raison est assez simple: l’herbe jaunie si elle reçoit directement  l’urine sur son feuillage vert. Mais les plantes ne jaunissent pas si l’urine arrive aux racines après un passage dans le sol.

Il faut éviter simplement le contact de l’urine avec les parties vertes et viser le sol.  Le contact foliaire avec l’urine est trop salé pour la plante ce qui peut la bruler. Ne pas en mettre trop par m² aussi pour éviter l’acidité.

Vos arbres fruitiers ou vos rosiers peuvent aussi valoriser votre engrais symbiotique en produisant plus de fruits ou plus de fleurs.  Même l’Abies procera a produit une quantité de fleurs rouges magnifiques au printemps après l’application d’urine.

Pour les jardin, le balcon et les plantes d’intérieur la méthode plus précise est décrite ici.

Commander en ligne

Bien sur, l’application d’engrais ou d’urine doit rester modérée. Pour l’urine, à titre indicatif, il ne faut pas dépasser environ 5 litres par m² par année ni dépasser 5 % de l’arrosage global pour éviter une concentration de sel dans le sol.

Ces doses modérées et fractionnées fonctionnent très bien.  L’été en cas de sécheresse un apport d’eau complémentaire est conseillé.

>>> Supportez nos recherches avec une contribution sur notre page Tipeee.  Avec votre aide nous allons développer des solutions concrètes pour protéger la biodiversité.

Informations du Réseau de l’Assainissement Écologique  RAE  ici

En achetant nous produits, vous profitez de la R&D et vous nous aider à continuer les recherches pour préserver l’environnement.

Comment utiliser l’urine pour ses arbres

Engrais abondant et gratuit