World Water Week 2019

Merci aux visiteurs du stand du Partenariat Français pour l’eau  durant la Semaine Mondiale de l’EAU à Stockholm.

Plusieurs visiteurs ont dégusté nos tomates cerises symbiotiques fertilisées avec de l’urine.

En plus d’assurer un arrosage goutte-à-goutte plus performant, le goutte-à-goutte solaire Solar-Dripper est Ultra Tolérant au Colmatage ( UTC > 2 mm) et compatible avec tous les fertilisants synthétiques ou Bio incluant l’urine.

Au début nous étions un peu sceptique sur cette idée écologique décrite et proposée dans plusieurs publications scientifiques de la FAO, de la SEI et de l’OMS.

Après l’avoir essayé à Annecy avec du maïs, puis des fraises, des tomates, des plantes vertes du bureau, des fleurs et un cactus nous sommes épatés par la performance de ce fertilisant naturel gratuit et par la qualité gustative des tomates, des fraises ou du maïs récolté.

Le goutte-à-goutte solaire permet une application diluée très précise dans l’irrigation pour procurer un engrais avec l’arrosage et un assainissement symbiotique naturel de l’urine.   L’oxygénation du sol avec le Solar-Dripper améliore l’action biologique et l’assimilation des éléments nutritifs.

Il n’y a aucun contact avec le feuillage et cette méthode ne génère pas d’odeur.

Nous pouvons ainsi économiser de l’eau, économiser  le coût des l’engrais de synthèse, économiser le coût du traitement sanitaire et protéger facilement nos milieux aquatiques.

Le Solar-Dripper transforme une pollution en une solution avec une symbiose végétale optimisée.

Robert Cossette, inventeur du Solar-Dripper.

Comment fertiliser avec l’urine.

Press release (anglais):

Nous avons été honoré de la visite de Mr Rajendra Singh qui a gagné le « Stockholm Water Price » en 2015.

Le stand de l’Inde était particulièrement intéressant avec le projet d’assainissement du Gange.